Suivre Sony France

Concours des Sony World Photography Awards 2020 - les français présélectionnés - l’ensemble de la présélection

Communiqué de presse   •   fév 19, 2020 14:00 CET

© Michel Le Belhomme, France, Shortlist, Professional competition, Creative, 2020 Sony World Photography Awards

La World Photography Organisationa le plaisir de révéler les photographes finalistes et présélectionnés de la compétition Professional des Sony World Photography Awards 2020. Des détails sur les nouveaux projets des lauréats des Sony Professional Grant 2019 (bourse à l’attention des professionnels) sont également présentés. Les finalistes du concours Professional et boursiers seront exposés dans le cadre de l'exposition des Sony World Photography Awards 2020 à la Somerset House en avril prochain.

La 13ème édition des Sony World Photography Awards, récompense des œuvres pour leur excellence technique et leur regard neuf sur des sujets contemporains. Le lauréat du prix Photographe de l'année 2020 sera sélectionné parmi le groupe des finalistes Professional et annoncé lors de la cérémonie des Sony World Photography Awards 2020 le 16 avril à Londres. Plus de 345 000 images provenant de 203 endroits du globe ont été soumises dans le cadre de l’ensemble des catégories des Sony World Photography Awards. Plus de 135 000 ont été présentées dans les dix catégories du concours Professional, soit le plus grand nombre de candidatures à ce jour. Une nouvelle catégorie Environment a été créée cette année compte tenu de l'importance croissante de ce sujet, tant dans la photographie d'art que dans le photojournalisme.

Sony world photography awards 2020 – les français présents

Les présélectionnés

Parmi les français encore en lice pour remporter des prix du concours Professional on trouve :

  • La série Baby Boom de Didier Bizet examine le phénomène reborn. Il s'agit d'un poupon ultra réaliste, collectionné par certains, utilisé par des parents adoptifs en préparation pour d’autres ou encore par des patients âgés ayant besoin de compagnie (catégorie Documentary).
  • Le projet 596 de Florian Ruiz dépeint le paysage stérile du Lob Nor, un ancien lac salé en Chine qui a servi de site d'essais nucléaires (catégorie Landscape).
  • Unsung Heroes de Denis Rouvre présente les portraits et les émouvants récits de femmes victimes de violences (catégorie Portraiture).
  • Lucas Barioulet, Le long et difficile chemin de l'équipe nationale féminine de football mauritanienne, se penche sur les défis et les tensions culturelles auxquels sont confrontées les joueuses en République islamique de Mauritanie (catégorie Sport).

Les shortlistés

Jeoffrey Guillemard (Architecture), Michel le Belhomme (Creative), Emmanuelle Firman (Discovery), Patrick Wack (Documentary), Pierre Anquet (Natural World & Wildlife), Frédéric Duhayer (Sport), Sandrine Dippa (Still Life).

l’ensemble de la présélection

ARCHITECTURE

Les formes et les textures sont au centre des photographies abstraites de José De Rocco (Argentine), qui met en scène des extérieurs d'immeubles vibrants avec Formalisms, et de Jonathan Walland (Royaume-Uni) avec Structures, une série minimaliste en noir et blanc représentant des constructions modernes. La série Ice Fishing, Lake Winnipeg de Sandra Herber (Canada) présente des images fantaisistes des cabanes de pêche sur glace colorées qui parsèment la surface gelée du lac en hiver.

CREATIVE

Dans Seeds of Resistance, Pablo Albarenga (Uruguay) associe des images de paysages et de territoires menacés par l'exploitation minière et agroalimentaire à des portraits de militants qui luttent pour leur conservation.

À l'aide de clichés de messages de réseaux sociaux, de chats, d'appels Skype ou WhatsApp, Kill me with an overdose of tenderness de Dione Roche (Italie) examine la manière dont les relations et l'intimité sont vécues et exprimées en ligne. Witness Objects, de Luke Watson (Royaume-Uni), comprend des images d'objets historiques de la guerre de Bosnie ainsi que des lieux emblématiques des environs de Sarajevo réalisées avec un sténopé.

DISCOVERY

Dans Invisible Wounds, Hugh Kinsella Cunningham (Royaume-Uni) colore ses images en rouge pour exprimer la souffrance et la détresse causées par une épidémie virale d'Ebola au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo.

Dans The Cave, Maria Kokunova (Russie) utilise le symbolisme et l'allégorie pour examiner les traumatismes personnels.

Cast Out of Heaven de Hashem Shakeri (Iran) se penche sur la vie des personnes contraintes de quitter Téhéran à cause de la crise et qui doivent s'installer dans des logements inadaptés financés par l'État.

ENVIRONEMENT

Wahala de Robin Hinsch (Allemagne) documente les effets dévastateurs de la marée noire continue et du torchage du gaz naturel le long du delta du Niger.

Dans Atlas from the Edge, Álvaro Laiz (Espagne) explore le concept de « symétrie naturelle » tel qu'il est pratiqué par le groupe indigène des Tchouktches, dont le mode de vie traditionnel a évolué en fonction de leur mode de subsistance. Dans The Future of Farming, Luca Locatelli (Italie), présente les systèmes agroalimentaires de haute technologie du monde entier, une solution possible aux futures pénuries alimentaires.

DOCUMENTARY

La série Baby Boom de Didier Bizet (France) examine le phénomène reborn. Il s'agit d'un poupon ultra réaliste, collectionné par certains, utilisé par des parents adoptifs en préparation pour d’autres ou encore par des patients âgés ayant besoin de compagnie.

Des portraits poignants de Hongkongais blessés lors des manifestations sont au centre du projet de Chung Ming Ko (Hong Kong) intitulé Wounds of Hong Kong, tandis que la série de Zhang Youqiong (Chine) From 'Made in China' to 'Made in Africa' s’intéresse aux travailleurs de l'entreprise financée par la Chine, l’Ethiopian Oriental Industrial Park, une entreprise-clé du projet chinois de la Nouvelle route de la soie en Afrique.

LANDSCAPE

Torii de Haggard Benhert (Allemagne) présente des photographies de temples bouddhistes et shintoïstes à travers le Japon, tandis que New Home de Chang Kyun Kim (Corée), se compose de photographies de camps d'internement japonais dans lesquels des milliers de citoyens américains et de résidents d'origine japonaise ont été emprisonnés pendant la Seconde Guerre mondiale. Le projet 596 de Florian Ruiz (France) dépeint le paysage stérile du Lob Nor, un ancien lac salé en Chine qui a servi de site d'essais nucléaires.

NATURAL WORLD & WILDLIFE

Masahiro Hiroike (Japon) capture les lumières enchantées émises par les lucioles dans les forêts de Tottori, au Japon ; dans Himebotaru et en Macro, Adalbert Mojrzisch (Allemagne) utilise la macro pour fournir une vue rapprochée des couleurs et des motifs complexes des yeux des insectes et des amphibiens. Pangolins in Crisis de Brent Striton (Afrique du Sud) examine le trafic de pangolins, les mammifères qui en souffrent le plus au monde, ainsi que les efforts de sauvetage qui sont déployés pour les protéger.

PORTRAITURE

Dans Passagers, Cesar Dezfuli (Espagne) juxtapose des portraits saisissants de migrants pris en 2016 lors de leur première arrivée sur les côtes européennes avec des images plus récentes qui traduisent mieux leur personnalité et la transformation qu'ils ont vécue. Unsung Heroes de Denis Rouvre (France) présente les portraits et les émouvants récits de femmes victimes de violences. Dans Ukrainian Railroad Ladies, Sasha Maslov (Ukraine) dresse le portrait des femmes qui travaillent comme gardiennes de gare et explore leur rôle social, symbole de continuité, dans un pays déchiré par la guerre et les bouleversements politiques.

STILL LIFE

Disassembled Memory est un catalogue de photographies représentant les pièces de la bicyclette d'enfance de Fangbin Chen (Chine) afin de se rappeler et de préserver ses souvenirs de cette époque. Dans Plexus, Elena Helfrecht (Allemagne) fouille dans les archives de sa famille pour examiner les effets des traumatismes hérités et de la mémoire collective. Dans IMMORTALITY, INC. Alessandro Gandolfi (Italie) se rend dans des laboratoires et des institutions de recherche pour documenter les processus et les objets qui représentent les avancées de la science moderne dans sa quête pour vaincre la mort.

SPORT

La lutte est devenue le sport numéro un au Sénégal et constitue également un moyen d'ascension sociale imprégné de tradition et de rituel dans lutteurs sénégalais, Angel Lopez Soto (Espagne) explore ces pratiques à travers des images de jeunes lutteurs en formation. Dives d'Andrea Staccioli (Italie) présente des portraits poétiques d'athlètes en pleine plongée lors des Championnats du monde de plongée de Gwangju. Lucas Barioulet (France), Le long et difficile chemin de l'équipe nationale féminine de football mauritanienne, se penche sur les défis et les tensions culturelles auxquels sont confrontées les joueuses en République islamique de Mauritanie.

Les travaux des photographes finalistes et présélectionnés du concours professionnel ont été jugés par Claudi Carreras Guillén, commissaire d'exposition, rédacteur en chef et responsable culturel indépendant ; Touria El Glaoui, directrice fondatrice de la foire d'art africain contemporain 1-54 ; Katie Hollander, directrice de l'Annenberg Space for Photography ; Gwen Lee, directrice du Festival international de la photographie de Singapour ; Brent Lewis, rédacteur en chef du New York Times / co-fondateur de Diversify Photo ; et Mike Trow, président et commissaire d'exposition, rédacteur en chef et consultant.

SONY PROFESSIONAL GRANT 2019 // BOURSE PROFESSIONNELLE SONY 2019

Choisis parmi les finalistes de la catégorie professionnelle des Sony World Photography Awards 2019, les derniers lauréats du Sony Professional Grant sont Yan Wang Preston (Royaume-Uni, 1re place, Paysage), Edward Thompson (Royaume-Uni, 3e place, Brève), Kohei Ueno (Singapour, 2e place, Sport) et Tuomas Uusheimo (Finlande, 2e place, Architecture). Chaque photographe a reçu 7 000 dollars (USD) et l’équipement photo Sony le plus récent pour l’aider à créer ou développer un projet à long terme.

Les projets exposés comprennent :

Wilderness Expanses de Yan Wang Preston poursuit l'enquête à long terme de l'artiste sur les complexités de la nature dans les sociétés modernes. Preston utilise une esthétique en noir et blanc dans la tradition de la photographie de paysage classique pour explorer les questions relatives à la recréation et à la récupération de nos zones sauvages. Edward Thompson utilise le Brexit comme toile de fond de son projet, en documentant les événements nationaux et locaux qui s'y rapportent.

La beauté de la vie, le pardon et le pouvoir du changement positif par Kohei Ueno examine la migration annuelle et la lente récupération de la "Tribu des Tonga", un groupe de baleines qui a été presque chassé jusqu'à l'extinction pendant la chasse commerciale à grande échelle dévastatrice qui a eu lieu pendant l'après-guerre. Out of bounds de Tuomas Uusheimo examine l'architecture, la spatialité et les limites des terrains de sport.

CONCOURS PROFESSIONNEL 2020 - FINALISTES ET LISTE DE PRÉSÉLECTION

ARCHITECTURE: Finalistes: Sandra Herber, CanadaJosé De Rocco, ArgentinaJonathan Walland, EnglandShortlist:

Swen Bernitz, Germany

Liang Chen, China Mainland

Jeoffrey Guillemard, France

Marcin Płonka, Poland

Maria Burasovskaya, Russian Federation

Laurin Schmid, Germany

Alexander Tatarenko, Russian Federation

CREATIVE: Finalistes: Pablo Albarenga, UruguayDione Roach, ItalyLuke Watson, UKShortlist:

Michel Le Belhomme, France

Nicoletta Cerasomma, Italy

Joseph Ford, United Kingdom

Ritsuko Matsushita, Japan

Serge Varaxin, Russian Federation

Reuben Wu, UK

DISCOVERY: Finalistes: Hugh Kinsella Cunningham, UKMaria Kokunova, Russian FederationHashem Shakeri, IranShortlist:

Diogo Baptista, Portugal

Emmanuelle Firman, France

Adrian Francis, USA

Massimo Gurrieri, Italy

Thomas Hänisch, Germany

Edward Kaprov, Israel

Murat Yazar, Turkey

DOCUMENTARY: Finalistes: Didier Bizet, FranceChung Ming Ko, Hong KongYouqiong Zhang, China MainlandShortlist:

David Butow, USA

Nicholas Moir, Australia

Patrick Wack, France

Eddy van Wessel, Netherlands

Ian Willms, Canada

ENVIRONMENT: Finalistes: Robin Hinsch, GermanyÁlvaro Laiz, SpainLuca Locatelli, ItalyShortlist:

Jenny Evans, Australia

Marco Garofalo, Italy

Eddo Hartmann, Netherlands

Maximilian Mann, Germany

Pierpaolo Mittica, Italy

Carolina Rapezzi, Italy

Kristof Vrancken, Belgium

LANDSCAPE: Finalistes: Ronny Behnert, GermanyChang Kyun Kim, South KoreaFlorian Ruiz, FranceShortlist:

Mauro Battistelli, Italy

Jeroen van Dam, Netherlands

Andrius Grigalaitis, Lithuania

Sybren Vanoverberghe, Belgium

Peixia Xie, China Mainland

NATURAL WORLD & WILDLIFE:Finalistes:Masahiro Hiroike, JapanAdalbert Mojrzisch, Germany

Brent Stirton, South Africa

Shortlist:

Pierre Anquet, France

Songda Cai, China Mainland

Marko Dimitrijevic, Switzerland

Tobias Friedrich, Germany

Joan de la Malla, Spain

Yevhen Samuchenko, Ukraine

PORTRAITURE: Finalistes:Cesar Dezfuli, SpainSasha Maslov, UkraineDenis Rouvre, France

Shortlist:

Richard Ansett, United Kingdom

Raul Ariano, Italy

Jon Enoch, UK

Adam Ferguson, Australia

Adrián Markis, Argentina

Magdalena Stengel, Germany

Tomáš Vrana, Czech Republic

SPORT: Finalistes:Lucas Barioulet, FranceJosé López Soto, SpainAndrea Staccioli, Italy

Shortlist:

Giuliano Berti, Italy

Anton Dotsenko, USA

Frédéric Duhayer, France

Mikhail Kapychka, Belarus

Sarah Sasani, Iran

Federico Tardito, Italy

STILL LIFE: Finalistes:Alessandro Gandolfi, ItalyElena Helfrecht, GermanyFangbin Chen, China Mainland

Shortlist:

Sabina Candusso, Italy

Emilia Cocking, United Kingdom

Sandrine Dippa, France

Paul Fuentes, Mexico

Molly Percy, United Kingdom

Yelena Strokin, Russian Federation

Cecilia Manzanares Vargas, Mexico


Les images sont disponibles surWORLDPHOTO.ORG/PRESS

Exposition des Sony World Photography Awards

Nom : Sony World Photography Awards 2020

Lieu : Somerset House, London, WC2R 1LA

Dates : 17 avril – 4 mai 2020

Horaires : Lundi – Vendredi, 10h-21h / Samedi – Dimanche, 10h -20h

Billets : préventes à partir du 5 mars 2020. Plus d’informations sur worldphoto.org/exhibition

À propos de Sony Corporation

Sony Corporation est une société créative de divertissement reposant sur de solides fondations technologiques. Dans tous ses univers (jeux, services en réseau, musique, imagerie, produits électroniques, semi-conducteurs ou services financiers), Sony poursuit le même objectif : remplir le monde d'émotions en conjuguant le pouvoir de la créativité à celui de la technologie. Pour plus d'informations, visitez : http://www.sony.net/

Pièces jointes

Document PDF