Suivre Sony France

L’UNICEF et la World Photography Organisation (WPO) offrent à six jeunes photographes l’opportunité unique de suivre une formation à la photographie en Ethiopie

Communiqué de presse   •   avr 29, 2010 15:00 CEST

SWPA 2010 logo 

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et la World Photography Organisation (WPO) sont heureux d’annoncer que six jeunes photographes, âgés de 15 à 18 ans, ont été sélectionnés pour leur photographie et leur engagement écrit mettant en lumière l’un des cinq droits fondamentaux de l’enfant. Ils ont été récompensés lors des Sony World Photography Awards à Cannes, le 22 avril 2010.

Les jeunes gagnants feront un voyage unique en Éthiopie pour participer à un atelier photographique animé par Reza, le célèbre photographe et humaniste. Les gagnants sont : Rachita Castelino (15 ans) de Nouvelle-Zélande, Ioana Velescu (17 ans) de Roumanie, Chyi-Dean Shu (16 ans) des États-Unis, Imane Tirich (18 ans) du Maroc, Mariya Maximenko (16 ans) d’Israël et Giuliane Bertaglia Correia (15 ans) du Brésil.

L’initiative photo-engagement a été lancée le 20 novembre 2009 pour marquer le
20e anniversaire de la Convention des Nations Unies sur les Droits de l’Enfant (UNCRC). Des ambassadeurs de l’UNICEF tels que David Beckham et Ewan McGregor ont réalisé leur propre photo-engagement pour soutenir la cause, ainsi que des photographes renommés tels que Reza, Jonathan Torgovnik, Mary Ellen Mark, Carol Allen Storey et Bruce Davidson.

Les photographes âgés de 12 à 18 ans ont été invités à présenter une photo et un engagement écrit mettant en lumière l’un des cinq droits fondamentaux de l’enfant : le droit à la vie, le droit à l’éducation, le droit à la santé, le droit à la protection contre les mauvais traitements, les abus et l’exploitation, et le droit d’être écouté. Les juges ont été impressionnés par l’enthousiasme dont on fait preuve les jeunes photographes du monde entier.

Le célèbre photographe et humaniste Reza, président du jury, a déclaré à propos des six gagnants : « J’ai été très touché par l’enthousiasme et le grand talent des jeunes participants. Les images forment un langage universel et pourraient à ce titre servir de piliers pour la paix et l’éducation ».

Astrid Merget, directrice de la création de la World Photography Organisation, a ajouté : « La World Photography Organisation (WPO) et les membres de son Académie sont ravis que de jeunes photographes aussi talentueux aient participé à cette initiative. Nous sommes heureux de toucher des jeunes du monde entier par le biais de ce programme, l’un des plus importants que nous ayons organisés en 2010 ».

L’atelier photographique en Éthiopie à l’automne 2010 est organisé par l’UNICEF en association avec EYE SEE, un projet photo qui donne aux enfants des pays en voie de développement l’occasion d’apprendre des techniques photographiques. Son objectif est d’enseigner aux enfants les techniques de la photographie et de leur fournir un outil amusant et attrayant avec lequel capturer des images de leur vie quotidienne et des difficultés sociales de leur communauté.

Ted Chaiban, représentant de l’UNICEF pour l’Éthiopie, a déclaré : « L’UNICEF a conscience du pouvoir de la photographie. Nous sommes ravis d’offrir cet atelier à six jeunes photographes talentueux qui ont promis de soutenir les droits de l’enfant. Nous espérons que cette opportunité de travailler avec leurs pairs en Éthiopie leur fera prendre conscience des problèmes rencontrés par les enfants dans d’autres pays et leur donnera les moyens d’utiliser leurs photographies pour soutenir les droits de l’enfant dans le monde ».

La convention des droits de l’enfant (CRC) a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989. Elle établit pour tous les enfants et les jeunes un ensemble de droits fondamentaux destiné à les protéger de la violence, de la discrimination et des mauvais traitements. Aujourd’hui, cette convention a été signée par presque tous les pays, ce qui en fait l’accord sur les droits de l’Homme le plus ratifié au monde.

De grands progrès ont été réalisés ces 20 dernières années, notamment au niveau de la mortalité infantile et du nombre d’enfants travaillant dans une activité dangereuse. Cependant, il reste des problèmes majeurs à résoudre. Chaque année, entre 500 millions et 1,5 milliard d’enfants subissent des violences. 150 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent et plus d’un million sont placés en détention judiciaire dans le monde.

Jeunes photographes gagnants :

Rachita Castelino (15 ans), de Nouvelle-Zélande, a été sélectionnée pour sa photographie « Vendre pour survivre » qui montre un jeune garçon de Bombay essayant de vendre dans la rue tout ce qu’il possède, sans être apparemment remarqué par les passants. À l’annonce de sa victoire, Rachita, scolarisée au Baradene Sacred Heart College à Auckland, a déclaré : « Je suis heureuse d’aller en France et en Éthiopie pour développer mes compétences photographiques ».

Ioana Velescu de Roumanie (17 ans) a été sélectionnée pour sa photographie « Derrière le danger » qui met en avant le droit de chaque enfant à être protégé des mauvais traitements, des abus et de l’exploitation. Elle a accompagné sa photographie du texte suivant : « On doit se sentir en sécurité et aimé chez soi. Les enfants doivent se sentir protégés chez eux ».

Chyi-Dean Shu (16 ans) des États-Unis a mis en lumière le droit de chaque enfant à la santé avec un cliché pris au Mexique lorsqu’il était bénévole dans une clinique réservée aux enfants défavorisés. Scolarisé au lycée Beckham High School à Irvine (Californie), il a déclaré : « La région dans laquelle je vis est relativement sûre et riche. J’ai donc vu le bénévolat non seulement comme une chance d’aider les autres mais aussi comme un moyen de découvrir d’autres aspects du monde ».

Imane Tirich (18 ans) du Maroc a présenté une photo sur le thème du droit de chaque enfant à l’éducation. Elle commente sa photographie : « En dépit de l’inégalité entre filles et garçons, le professeur prête son attention à la fille ». Elle ajoute « La photographie est devenue ma façon de partager avec les autres mes opinions sur le monde ».

Mariya Maximenko (16 ans), d’Israël, a cherché à mettre en lumière le droit de chaque enfant à être écouté, avec sa photographie intitulée « Maman n’est pas à la maison ».  Montrant un jeune garçon solitaire, le regard perdu à travers les volets d’une fenêtre, la photo de Mariya décrit un enfant seul qui s’ennuie de sa mère partie travailler pour le nourrir.

Giuliane Bertaglia Correia (15 ans), du Brésil, a présenté une photo qui illustre le droit de chaque enfant à la vie et qui montre un enfant fixant un panorama. Giuliane est scolarisée à l’Anglo High School dans l’État de Sao Paulo et souhaite étudier le droit.

Elle assimile les rêves de chaque enfant au droit à la vie et explique : « J’ai lu un article sur la campagne de photo-engagement et je me suis rendu compte qu’elle correspondait à mes objectifs. La photographie est l’un des meilleurs moyens de montrer des visages, des actions et des réactions, ainsi que les sentiments humains ».

Les engagements écrits et les photographies associées des membres de la World Photography Academy Carol Allen Storey, Bruce Davidson, Mary Ellen Mark, Reza et Jonathan Torgovnik, et des ambassadeurs de l’UNICEF David Beckham, Jamie Cullum, Cat Deeley, Jemima Khan, Ewan McGregor et James Nesbitt peuvent être utilisés par la presse, ainsi que les œuvres des jeunes photographes récompensés.

Pour télécharger les images, les engagements écrits et le communiqué de presse, accédez au site : http://www.worldphotographyawards.org/press.aspx. Faites défiler la page jusqu’en bas pour accéder aux téléchargements des images SWPA et saisissez le mot de passe : wpapress.   

Il relève de la responsabilité de chacun de soutenir les valeurs et les promesses faites aux enfants dans la convention des droits de l’enfant, et les photographes de tout âge peuvent soutenir cette cause en présentant un engagement et une photo pour le 20e anniversaire de l’UNCRC, sur le site www.worldphotographyawards.org. Toutes les œuvres présentées formeront une collection spéciale exposée sur le site Web des World Photography Awards. Les photographies sélectionnées peuvent également être exposées avec celles prises par les ambassadeurs de l’UNICEF et les membres de la World Photography Academy, lors de l’édition annuelle des Sony World Photography Awards à Cannes au mois d’avril. Ces images parcourront ensuite le monde entier dans le cadre de l’exposition itinérante de l’événement. Chaque personne présentant une photo recevra un courrier électronique lui suggérant des mesures à prendre pour modifier les politiques et pratiques qui privent les enfants de leurs droits.